10 C
Paris
lundi, avril 15, 2024
728*90
AccueilArt et CultureRodin: Un moment d’ivresse.

Rodin: Un moment d’ivresse.

« Le baiser »1887 de Auguste Rodin. 

Comme en écho de sa relation illégitime et passionnée avec Camille Claudel, son élève, Rodin a choisi de représenter le couple maudit Francesca et Paolo dont l’histoire vraie du 12ème siècle est racontée dans « La divine comédie » du célèbre poète du 13ème, Dante Alighieri.

La belle Francesca, malheureuse en amour, tombe amoureuse du jeune frère de son mari, Paolo. Alors qu’Ils lisent ensemble un roman d’amour courtois, ils sont attirés l’un par l’autre, et échangent leur premier baiser.

Le mari les surprend, il les poignarde et les tue. Les voilà damnés en enfer pour l’éternité !

L’État français a commandé à Rodin un portail en bronze inspiré de « L’Enfer » de « La divine comédie » de Dante pour le projet du musée des Arts décoratifs. Sur cette « Porte de l’enfer » en bronze, de 7 m de haut et de 8 tonnes, jamais terminée de son vivant, Rodin, influencé aussi par « Les fleurs du mal » de Baudelaire, représente, en 200 statuettes, les damnés des passions humaines : l’amour, la colère, la douleur, l’angoisse…

Rodin retire celle de Francesca et Paolo qui exprime plutôt un moment de bonheur, et en fait une œuvre autonome.

La statue.
Expression et sensualité, « un poème de chair et de volupté »

Du bloc brut de marbre de Carrare émerge la beauté des corps lisses, modelés, des deux amants. Rodin a choisi l’instant de l’élan amoureux, du basculement, de l’abandon, du mouvement qui unit. La scène est mythique, intemporelle, car rien n’indique leur identité, sauf le livre ébauché tenu par l’homme.

Comme dans une arabesque, le corps de la femme s’enroule autour de celui de l’homme dont la main encore timide, agrandie, hésite à se poser. La statue de 80cm présentée en 1887 en terre cuite l’a été ensuite en plâtre et en bronze. La version d’1,80m pesant 3 tonnes, en marbre, commandée par l’Etat français, le fut en 1898 pour l’Exposition Universelle. Elle est visible au Musée Rodin à Paris.

D’autres répliques en marbre le sont à Londres, à Copenhague et une, réalisée post mortem, à Philadelphie.

« Le baiser » qui a choqué à l’époque de sa création, a été très vite populaire et universellement connue. Elle est l’œuvre du génie de la sculpture du 19ème siècle, Auguste Rodin (1840-1917) considéré comme le père de la sculpture moderne et contemporaine.

A Lire Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!
- Publicité - pub

Les Plus Populaires

- Publicité - pub
error: Ce contenu est soumis aux Droits d auteur.